Exemple pratique d’une perte de rendement avec un panneau solaire dégradé

EL thumb

Exemple pratique d’une perte de rendement avec un panneau solaire dégradé

Après un certains temps, les panneaux solaires subissent une perte de rendement. Parfois, cette perte peut-être importante et nous en payons les frais sur notre facture d’énergie.

Un panneau solaire avec une capacité initiale de 230 Wp a récemment été amené chez Ilumen . Un de nos ingénieurs à tout de suite développé une courbe IV du panneau en question afin de déceler d’où venait une telle perte de rendement, le panneau a également été soumis au « El-Test ».

Courbe IV

La courbe – IV d’un panneau solaire établit la relation entre la tension boostée du panneau et le courant produit. La tension du panneau solaire fournie lors des mauvais temps (faible réception de soleil), est environ aussi grande que pendant les temps meilleurs ( meilleur réception de soleil ). Néanmoins, le courant produit par mauvais temps est logiquement légèrement plus bas que pendant une météo plus ensoleillée.

Quand le panneau solaire est sujet à une perte de rendement, la courbe IV en est influencée. Ce qui explique pourquoi l’énergie produite est beaucoup plus faible que la normale.

IV curve

La ligne rouge du graphique ci-dessus représente la courbe IV du panneau solaire ayant subi une perte de rendement. Nous pouvons constater que la tension de 0 ampère atteint 29 volt ( Voir l’axe des x ). Le courant du panneau doit normalement se situé entre 6 et 8 ampères. Comme vous pouvez le voir sur l’axe des y, la courbe atteint à peine 5,4 ampères. Nous pouvons l’expliquer par le fait qu’un grand nombre de cellules du panneau solaire sont sujettes à une perte de rendement. Elles émettent moins d’énergie, c’est pourquoi la capacité totale de ce panneau est un peu plus faible que la capacité initiale.

EL-test

Un test d’électroluminescence a été réalisé la nuit avec des caméras spéciales alors que de l’énergie était transmise au module sans présence de lumière du soleil.

Dans le module n’ayant pas subi de dégradation, toutes les cellules ont la même intensité de lumière. Ce n’est pas du tout le cas du panneau analysé, comme vous pouvez le voir dans l’image ci-dessous, puisque certaines cellule ne s’éclaire plus ou moins que les autres.

EL thumb

Les pertes de rendement

Comme mentionné auparavant, le pique de capacité du panneau examiné s’élevait à 230 Wp.
Avec l’élaboration de la courbe IV , il en ressort que le panneau en question, 4 ans après son installation, a une capacité de seulement 124.6 Wp.
Cette baisse de rendement de pas moins 45,8% est causée par le PID ( Potential Induced Degradation ). Ce phénomène se manifeste dans tous les panneaux solaires, souvent sans que le propriétaire de l’installation ne s’en rende compte, ce qui signifie que les panneaux vont se dégrader plus rapidement.
De plus, certaines cellules de panneaux solaires deviennent inactives, entre autre à cause d’un haut taux d’humidité de l’air et des différences de températures rencontrées.

PIDbox

Les panneaux solaires qui souffrent d’une perte de rendement sont évidemment néfastes pour votre production en électricité et par conséquent  pour votre facture d’énergie aussi. Pour empêcher ça, les ingénieurs d’iLumen ont développé la PIDox. Cet appareil régénère les pertes de rendement des panneaux solaires et empêche que ce problème apparaisse à nouveau dans le futur. De cette façon, la PIDbox allonge la durée de vie de vos panneaux solaires.

Il va de soi que qu’iLumen a raccordé le PIDbox au panneau en question. Les résultats de ce test seront bientôt partagés sur cette page du blog.

 

 

Partager cette publication

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *